• Pour tous ceux qui ont répondu spontanément, je tenais à dire que ce blog n'est qu'une mysthification. Bruno Goubert s\'il existe bien ne se présentera jamais à  quelque élection que ce soit et est encore moins UMP. Ce blog faisait partie d'une fausse campagne politique montée par un groupe d'étudiants dont je fais partie dans le cadre d'un court. En remerciant ceux qui se sont prétés au jeu volontairement ou involontairement, je clos ce blog.

    2 commentaires
  • Je tenais d'abord à remercier tous ceux qui suivent ce blog et y réagissent.

    Cela est la preuve même que la politique n'est pas un sujet mort et que beaucoup se sentent concernés, touchés au plus profond d'eux-mêmes par la chose politique.

    Ensuite, il me semble nécessaire de répondre à certains de vos commentaires.
    - Le choix du blog : un blog n'est en aucun cas, à mes yeux, un objet de campagne. Il n'est pas non plus un gadget pris à la légère. En réalité, il est un lieu d'échange et de discussion. A la différence du forum, la discussion se base sur une source unique mais il permet à chacun de commenter ce qu'il souhaite.

    - L'UMP : l'étiquette politique est une chose... l'homme en est une autre. Je ne me présente pas devant vous, Ariégeois, comme un représentant de la majorité politique mais comme un candidat passionné par sa région, par son département par sa circonscription et qui veut avant tout que la voix de chacun de mes concitoyens soit entendue et prise en compte.

    - Sur l'immigration : l'immigration n'est pas un danger pour l'Ariège qui a besoin de sang nouveau pour relever les défis des années à venir. Il n'y a de richesses que d'hommes et plus encore d'hommes différents. Il nous faut bien entendu prêter une oreille attentive aux préoccupations de chacun et protéger nos commerces, nos industries, nos entreprises et cela sera l'une des priorités de mon équipe si nous sommes élus.

    Bruno Goubert
    Ariège à Coeur


    7 commentaires
  • ENSEMBLE, prenons

    L'Ariège

    à coeur

    Plus que jamais attaché aux valeurs de liberté et de solidarité,  Bruno Goubert aborde cette nouvelle législature avec la ferme volonté d'agir au plus près des préoccupations quotidiennes de tous ses concitoyens. Il entend donner, par son action législative, une traduction concrète des engagements pris devant les Ariégeois lors de sa campagne législative.

    Vaincre le chômage et l'exclusion 

      

    . Il faut se mobiliser et manifester notre solidarité. Réduisons les inégalités en mettant en oeuvre une réforme politique dynamique prenant en compte les spécificités et les richesses de l'Ariège pour pouvoir offrir un emploi à chacun de nos concitoyens.

    . Notre région a connu une période de mutation qui n'a pas été gérée comme il le fallait. Il nous faut amorcer et accompagner les changements d'activité de notre département en permettant une ré industrialisation et une reconversion des sites industriels. Il faut également  encourager l'artisanat et la création de PME par une politique d'aides et de soutiens à ces activités.

    . Les richesses propres à notre département font de lui un cadre touristique attirant. Il est important de développer ce pôle pour créer un nouvel élan et de nouveaux emplois.

    . Nous devons également faire preuve de solidarité et faire entendre la voix de l'Ariège pour venir en aide des plus défavorisés et les aider à se réinsérer dans le tissu social

     

    Valoriser l'Ariège

    Désenclaver notre département

     

    . Il faut rendre accessible notre département et refuser qu'il soit couper du reste du territoire. Relancer le projet de la construction d'une route nationale doit être l'une des priorités de ce mandat législatif.

    Sauver notre environnement 

    notre qualité de vie 

     

    . Retrouvons l'eau pure. Produisons des aliments sains et savoureux par une agriculture respectueuse de la nature et des animaux, valorisant le travail paysan par la création de cantines recourant aux produits biologiques régionaux.

    . Rouvrons le débat sur la réintroduction de l'ours an Ariège. Il a fait la richesse de nos ancêtres et peut aujourd'hui encore générer une activité créatrice d'emplois en renouant avec nos racines ariégeoises.

    . Revenons sur la création d'un grand parc national aux limites clairement définies pour n'handicaper personne. Ce parc sera l'un des points de rayonnement de l'Ariège et permettra de préserver nos richesses naturelles tout en incitant le tourisme.

    Pour une Ariège 

    sociale

     

    . Faisons de l'Ariège un département où les inégalités sont réduites : aidons les personnes en difficultés par la mise en place et le financement de réseaux d'entraide.

    . Lançons des actions pour promouvoir le logement social et permettre à chacun d'avoir un toit.

    . Aidons les jeunes à s'insérer dans la vie active en leur proposant des formations réellement intéressantes et profesionnalisantes.

      

    10 commentaires
  • Aujourd'hui,

    Notre département est en mutation. Elle doit faire face à de nombreux défis en s'appuyant sur tous les atouts dont-elle dispose par son histoire, sa géographie...
    C'est pour cela que seuls ceux qui connaissent ces terres peuvent véritablement faire avancer les choses. Nous avons vu l'Ariège changer. Les industries connaître de graves crises, le tourisme se développer.
    C'est cette mutation que nous devons appréhender et accompagner. L'Ariège à pour elle suffisamment d'atouts et de qualité pour devenir un pôle dynamique riche de ses décors, de sa culture et de ses habitants.


    votre commentaire
  • Originaire de Tarascon,

    Je reste, aujourd'hui encore très attaché à ma région et mes amitiés plongent encore dans mes jeunes années ariégeoises.

    Je tenais à remercier Bertrand S., l'un de mes plus anciens amis, qui enseigne maitenant à la Sorbonne pour l'aide qu'il m'apporte dans ce projet politique.

    J'ai lu certaines critiques dans vos commentaires concernant la démocratie de proximité... Ces doutes et ces craintes sont fondés. Mais il faut cependant admettre que le dévelopement des nouvelles technologies permet partout en France de communiquer et de rester à l'écoute de tous.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique