• Profession de Foi

    ENSEMBLE, prenons

    L'Ariège

    à coeur

    Plus que jamais attaché aux valeurs de liberté et de solidarité,  Bruno Goubert aborde cette nouvelle législature avec la ferme volonté d'agir au plus près des préoccupations quotidiennes de tous ses concitoyens. Il entend donner, par son action législative, une traduction concrète des engagements pris devant les Ariégeois lors de sa campagne législative.

    Vaincre le chômage et l'exclusion 

      

    . Il faut se mobiliser et manifester notre solidarité. Réduisons les inégalités en mettant en oeuvre une réforme politique dynamique prenant en compte les spécificités et les richesses de l'Ariège pour pouvoir offrir un emploi à chacun de nos concitoyens.

    . Notre région a connu une période de mutation qui n'a pas été gérée comme il le fallait. Il nous faut amorcer et accompagner les changements d'activité de notre département en permettant une ré industrialisation et une reconversion des sites industriels. Il faut également  encourager l'artisanat et la création de PME par une politique d'aides et de soutiens à ces activités.

    . Les richesses propres à notre département font de lui un cadre touristique attirant. Il est important de développer ce pôle pour créer un nouvel élan et de nouveaux emplois.

    . Nous devons également faire preuve de solidarité et faire entendre la voix de l'Ariège pour venir en aide des plus défavorisés et les aider à se réinsérer dans le tissu social

     

    Valoriser l'Ariège

    Désenclaver notre département

     

    . Il faut rendre accessible notre département et refuser qu'il soit couper du reste du territoire. Relancer le projet de la construction d'une route nationale doit être l'une des priorités de ce mandat législatif.

    Sauver notre environnement 

    notre qualité de vie 

     

    . Retrouvons l'eau pure. Produisons des aliments sains et savoureux par une agriculture respectueuse de la nature et des animaux, valorisant le travail paysan par la création de cantines recourant aux produits biologiques régionaux.

    . Rouvrons le débat sur la réintroduction de l'ours an Ariège. Il a fait la richesse de nos ancêtres et peut aujourd'hui encore générer une activité créatrice d'emplois en renouant avec nos racines ariégeoises.

    . Revenons sur la création d'un grand parc national aux limites clairement définies pour n'handicaper personne. Ce parc sera l'un des points de rayonnement de l'Ariège et permettra de préserver nos richesses naturelles tout en incitant le tourisme.

    Pour une Ariège 

    sociale

     

    . Faisons de l'Ariège un département où les inégalités sont réduites : aidons les personnes en difficultés par la mise en place et le financement de réseaux d'entraide.

    . Lançons des actions pour promouvoir le logement social et permettre à chacun d'avoir un toit.

    . Aidons les jeunes à s'insérer dans la vie active en leur proposant des formations réellement intéressantes et profesionnalisantes.

      

  • Commentaires

    1
    Lionel
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:48
    Bonjour
    Bonjour, J'ai decouvert, par hasard, votre blog et je suis assez mitigé de cette decouverte infortuite. Il est touchant de constater que les hommes politiques prennent enfin conscience qu’une fois dans la sphère politique ils sont déconnectés avec le reste de la France. Un blog peut apparaitre comme une solution. Mais je trouve ce geste plus révélateur d'un besion de se mettre "à la page" que de créer un vrai renouveau dans la présentation de la classe politique.
    2
    Hervé
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:49
    UMP toujours
    Bravo, l’ump veut perdurer encore quelques années au pouvoir, alors on se met à la mode en créant un bloc. Attitude démago, qui semble plaire pour que Chirac soit encore réélu. C’est navrant de chercher à plaire sur la forme et d’être toujours aussi absconce sur le fond. Votre geste ne fait que confirmer mes doutes.
    3
    anne
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:49
    Bravo
    Bravo pour votre blog. Enfin un homme politique qui se livre à son public sans effet médiatique. Votre blog m’a beaucoup touché ainsi que votre sincérité sur votre besoin d’être à notre écoute. Bonne continuation.
    4
    Maurice
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:50
    et nos problèmes ?
    Un blog expliquant qui vous êtes, c’est très mignon mais ne pensez vous pas qu’il faut regarder vers l’avenir? L’immigration reste toujours un problème. Elle ne cesse d’augmenter avec le chomage. Il serait temps d’oublier l’Europe et de s’occuper à balayer devant sa porte.
    5
    Henry
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:53
    Encore l'UMP !
    A bravo. Digne de l’UMP ce blog. La façon de faire de votre parti politique me révolte. Vous changez constamment de méthodes de communications et votre équipe, pour montre une reflexion de changement au sein du parti. Pourtant votre réprésentant est le même. Voilà qu’il entame ses 17ans au pouvoir. Après vous nous parlez de changement. Laissez moi rire.
    6
    Géraldine
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:53
    Et nous ?
    Mon mari est au chomage depuis 4ans maintenant, les usines dans le coin n’embauchent (quand elles ne délocalisent pas) que de la main d’oeuvre immigrée. Moins chère et plus maléable. Quand allez vous réagir? De plus ces gens ne font que nous prendre notre argent sous nos yeux et se moquent de nos règles en se croyant protégés de la loi. L’insécurité est dans la tête de tout le monde.
    7
    Marcellus Wallace
    Dimanche 19 Juin 2005 à 11:59
    Demande
    Bopnjour, je suis d'accord avec tous ces commentaires,surtout avec le monsieur qui soulève le problème de l'immigration. Moi mon problème, c'est que j'habite à Lapenne, juste à côté de la réserve de bisons. Nous nous faisons envahir par cet animal qui viens de je ne sais où. Ils sont effrayants, on ne les connait. Pourriez vous aller rencontrer les chefs de cette exploitation pour savoir quelles sont leurs motivations ?
    8
    Le pharmacien
    Dimanche 19 Juin 2005 à 14:56
    Saleté
    Bonjour, je compte ouvrir une pharmacie à Tarascon sur Ariège puisqu'il paraît qu'il y a une épidémie d'erpes ? Qu'en pensez-vous Monsieur Goubert ?
    9
    Le VRAI pharmacien
    Dimanche 19 Juin 2005 à 16:24
    NON !
    Bonjour, J'ai déjà  une pharmacie sur Tarascon, et j'ai volontairement instauré une pénurie de produits contre l'Herpes ! Hors de question que vous veniez vous installer. De toute manière, il n'y a pas assez d'habitants pour vous et moi puissions exercer !
    10
    Le VRAI pharmacien
    Dimanche 19 Juin 2005 à 16:25
    NON !
    Il faut défendre les petits commerçants ! Si en plus de l'invasion des Andorans on a d'autres étrangers, on ne s'en sortira pas !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :